jeudi 22 juin 2017

Exposition MotsTifs – Eaubonne (95) - Du 17 juin au 02 juillet 2017





Entre peintures et sculptures, 20 artistes de l’Art Chauve exposent.
(Page Facebook de l’Art Chauve : https://www.facebook.com/lartchauve/)


Œuvre de France Cesca


Bleu dans le ciel
Bleu sur la mer
Bleu à ta fenêtre
Bleu à l’horizon de ta vie
Maintenant que tu as trouvé la clé du bonheur…


Texte de Marie-Laure Bigand

Hôtel de Mézières
16 avenue de l’Europe
95600 Eaubonne

Exposition ouverte les mardis, mercredis, samedis et dimanches de 15 h à 18 h 30
Les dimanches matins de 10 h à 12 h
Les mardis, nocturne de 22 h à 23 h

Une dizaine d’auteurs de l’association Les Mots Migrateurs ont écrit quelques lignes sur les œuvres de leur choix.

Exposition MotsTifs – Eaubonne (95) - Du 17 juin au 2 juillet 2017





Entre peintures et sculptures, 20 artistes de l’Art Chauve exposent.
(Page Facebook de l’Art Chauve : https://www.facebook.com/lartchauve/)



Œuvre d’ ANI


Mesdames et messieurs, ne manquez pas notre duo exceptionnel Éléphants de père en fils dans un numéro de haute voltige ! Oui, vous avez bien entendu : de haute voltige ! En pénétrant sous ce chapiteau vous verrez de vos propres yeux des éléphants en équilibre sur des ballons, du jamais vu !
Mesdames et messieurs, entrez sans plus attendre !
Vous en barrirez de plaisir !

Texte de Marie-Laure Bigand


Hôtel de Mézières
16 avenue de l’Europe
95600 Eaubonne

Exposition ouverte les mardis, mercredis, samedis et dimanches de 15 h à 18 h 30
Les dimanches matins de 10 h à 12 h
Les mardis, nocturne de 22 h à 23 h

Une dizaine d’auteurs de l’association Les Mots Migrateurs ont écrit quelques lignes sur les œuvres de leur choix.

lundi 19 juin 2017

Exposition MotsTifs – Eaubonne (95) - Du 17 juin au 2 juillet 2017




Entre peintures et sculptures, 20artistes de l'Art Chauve exposent.
(Page Facebook de l'Art Chauve : https://www.facebook.com/lartchauve/)




Œuvre de Carole Blondel

À fleur de désir
Elle s’est à demi dénudée
Tête penchée sur le côté, elle ferme les yeux.
Déjà, elle frémit…
Bientôt elle entendra ses pas, respirera son odeur, sentira ses mains sur sa peau…
Ses seins dressés sont la promesse de leurs caresses à s’aimer.

Texte de Marie-Laure Bigand 


Hôtel de Mézières
16 avenue de l’Europe
95600 Eaubonne

Exposition ouverte les mardis, mercredis, samedis et dimanches de 15 h à 18 h 30
Les dimanches matins de 10 h à 12 h
Les mardis, nocturne de 22 h à 23 h
Mercredi 21 juin Fête de la musique de 15 h à 23 h

Une dizaine d’auteurs de l’association Les Mots Migrateurs ont écrit quelques lignes sur les œuvres de leur choix.

vendredi 16 juin 2017

Exposition MotsTifs – Eaubonne (95) - Du 17 juin au 2 juillet 2017





Entre peintures et sculptures, 20 artistes de l’Art Chauve, exposent du

17 juin au 02 juillet

Hôtel de Mézières
16 avenue de l’Europe
95600 Eaubonne

(Page Facebook de l'Art Chauve : https://www.facebook.com/lartchauve/)

Exposition ouverte les mardis, mercredis, samedis et dimanches de 15 h à 18 h 30
Les dimanches matins de 10 h à 12 h
Les mardis, nocturne de 22 h à 23 h
Mercredi 21 juin Fête de la musique de 15 h à 23 h

Une dizaine d’auteurs de l’association Les Mots Migrateurs ont écrit quelques lignes sur les œuvres de leur choix.

J’ai participé à cette belle aventure. Au total, 8 textes que je mettrai sur mon blog au fil des jours avec l’œuvre de l'artiste.


 Œuvre de Rose-Marie Harduin

Pour toi j’ai marché dans des creux et des cratères
– durant de longues journées –
Je voulais ressentir la douleur de l’effort pour être au plus près de toi.
Chaque matin, malgré les membres endoloris, je poursuivais ma route.
Je voulais que cette souffrance commune nous unisse et que ton combat devienne le nôtre.
– on n’est jamais trop de deux face à l’adversité –
J’ai gravi des montagnes pour te donner des ailes !
Le souvenir de ton corps si frêle se noyait parfois dans la beauté du paysage.
J’ai si souvent attrapé ta main pour t’aider à te relever.
Aujourd’hui tu n’es plus là,
Mais tu m’as donné la force de me surpasser.
Pour toi j’ai marché dans des creux et des cratères…

Texte Marie-Laure Bigand