mercredi 15 novembre 2017

Annick Chenu, artiste, ouvre les portes de son atelier...





Annick Chenu, artiste peintre, ouvre les portes de son atelier samedi 18 novembre,

De 14 h à 18 h

J'y serai de 16 h à 18 h pour y dédicacer mes livres...

29 avenue Martin Luther King
95-VAUREAL

Et partager un moment convivial...




dimanche 12 novembre 2017

24e édition des Mots Parleurs avec François-Xavier Freland, grand reporter


Mardi 14 novembre, se tiendra la 24e édition des Mots parleurs au Théâtre de l'Usine à Éragny (95), à 20 h 30...

Les soirées "Mots parleurs" sont organisées par l'association Les Mots Migrateurs.


L'invité d’honneur de ce mardi sera François-Xavier Freland, grand reporter indépendant, spécialiste de l’Afrique de l’Ouest et de l’Amérique latine.
Il présentera son essai sur la crise sécuritaire au Sahel, Mali au-delà du Jihad, publié en octobre dernier aux éditions Anamosa.
« Nourri de paysages, de rencontres et d’entretiens exclusifs, c’est un récit personnel palpitant que livre ici François-Xavier Freland, porté par une quête : comprendre les racines du mal qui ronge ce pays, au plus près de sa brûlante actualité. »

Texte 4e de couverture :

Depuis 2002, le journaliste François-Xavier Freland se rend régulièrement au Mali ; il y a été correspondant pour France 24 et Radio France de janvier 2007 à fin 2008.
Avec le reprise de la rébellion touarègue au nord en 2007, le coup d’État de 2012 et la guerre contre le jihadisme, l’auteur s’est trouvé embarqué dans l’histoire au temps présent du pays. Son récit aborde les enjeux complexes d’un conflit où se croisent derniers hommes bleus, éleveurs peuls, griots et chasseurs mandingues, guérisseurs, musiciens, hommes politiques, petits bandits à la solde des terroristes, soldats français de Barkhane ou casques bleus, instructeurs militaires américains, informateurs du service secret, jihadistes, imams salafistes, corrompus de tout genre, diplomates polis, ou journalistes aux bons sentiments.

dimanche 5 novembre 2017

« Le goéland qui fait miaou »





Aux éditions Le label dans laforêt

Une histoire et des chansons
Jérôme Attal récit et paroles
Constance Amiot musique et chant
Sylvie Serprix illustrations

Raconté par Robinson Stevenin

Une histoire à lire ou à écouter… Mais l’un n’empêche pas l’autre, bien au contraire !
Tout est adorable dans ce livre pour enfants : l’histoire, les dessins, les chansons, la narration…
On se laisse porter avec bonheur par l’histoire de ce petit goéland qui doit faire face à un problème bien compliqué pour un bébé oiseau : alors que ses parents sont partis chercher à manger, il tombe du toit où se trouve leur nid ! Comment cela est-il possible puisqu’il a des ailes ? Eh bien tout simplement parce qu’il n’a pas encore eu le temps d’apprendre à voler ! 
Notre jeune goéland va alors tout mettre en œuvre pour regagner son foyer. Commence dès lors une aventure bien périlleuse, car le danger rode…
Mais, heureusement, il y a toujours des âmes charitables…

Une fois le livre refermé, les chansons continueront de vous trotter dans la tête et vous n’aurez qu’une envie, y retourner :-).

4e de couverture :

Il était une fois un bébé goéland nommé Kino qui s’aventure timidement en dehors de son territoire.
Et patatras ! Il tombe dans le jardin. Il n’a pas encore appris à voler.
Et les parents qui ne sont pas là !
Une seule solution : demander de l’aide.
Oui, mais… Comment ?
Et surtout… À qui ?
Aux veilles demoiselles Hortensia ?
À Zig le ver de terre ?
À la tortue têtue ? Au hérisson Kissifrotte ?
Ou à monsieur Orbide le voisin pas sympa (on connait tous un voisin pas sympa).

Oh, mais attendez, rien n’est perdu !
Je vois une petite fille bien dégourdie qui passe par là…

Une histoire et 7 chansons, des sons et des illustrations.
Durée du CD : 34 mn

mercredi 1 novembre 2017

Le Grand Cercle – Éragny (95)







Samedi 4 novembre 2017

De 10 h à 18 h

Je dédicacerai mes deux albums jeunesse au :

Rayon librairie-jeunesse du Grand Cercle
Centre Art de Vivre
95610 Éragny

Au plaisir de vous y rencontrer…

dimanche 29 octobre 2017

« Novecento »




Pièce de théâtre
Texte : Alessandro Baricco
Mise en scène, adaptation française et interprétation : André Dussollier

Actuellement au Théâtre Montparnasse.

Quel spectacle !
André Dussollier excelle dans ce rôle où il narre l’histoire de Novecento, d’après le roman d’Alessandro Baricco : Nocento Pianiste (en 1994) aux éditions Gallimard – auteur, entre autres, du magnifique roman Soie

4e de couverture du livre :
Né lors d'une traversée, Novecento, à trente ans, n'a jamais mis le pied à terre. Naviguant sans répit sur l'Atlantique, il passe sa vie les mains posées sur les quatre-vingt-huit touches noires et blanches d'un piano, à composer une musique étrange et magnifique, qui n'appartient qu'à lui : la musique de l'Océan dont l'écho se répand dans tous les ports. Sous la forme d'un monologue poétique, Baricco allie l'enchantement de la fable aux métaphores vertigineuses.

Après avoir vu le film La légende du pianiste sur l’océan, j’ai trouvé la pièce de théâtre d’une grande qualité. André Dussollier nous embarque sur les traces de ce virtuose avec élégance et vivacité…

À ne pas manquer…

 Synopsis :

Novecento naît en 1920 sur un paquebot. Abandonné sur un piano il est élevé par l’équipage et ne connaît pas d’autre univers que la mer.
Il joue au piano tous les airs qu’il entend, il enthousiasme les foules, fascine, intrigue. Il est un phénomène pour tous ceux qui l’écoutent !
Il devient le plus grand pianiste au monde, on l’incite à descendre mais jamais il ne mettra un pied sur la terre : un clavier trop grand pour lui…

André Dussollier donne vie à ce conte avec virtuosité, espièglerie, chaleur et génie accompagné par un quatuor de jazz, il tangue, virevolte et embarque les spectateurs dans la fantastique histoire de Novecento !
André Dussollier  a remporté le Molière du meilleur comédien pour ce spectacle en 2015

mardi 24 octobre 2017

En dédicaces vendredi 27 et samedi 28 octobre - Auchan à OSNY (95)




Ce vendredi et ce samedi (les 27 et 28 octobre) je dédicacerai mes deux derniers romans (aux éditions Il était un BOUQUIN) et mes deux albums jeunesse (aux éditions Lelyrion) au :


Centre commercial de l’Oseraie
Dans l’espace librairie du magasin AUCHAN
D915
95520 OSNY

De 10 h à 18 h

N’hésitez pas à me rendre visite pendant vos courses :-).

Bon à savoir....
















































Si mes deux derniers romans Sur la route de ses rêves et Derrière l'objectif aux éditions Il était un EBOOK sont téléchargeables sur toutes les plateformes pour la version numérique, ils peuvent désormais être commandés (en plus d'Amazon), dans toutes les librairies pour la version papier (collection Il était un BOUQUIN).

En effet, la collection Il était un BOUQUIN est désormais distribuée par la Générale Librest.

Alors, n'hésitez plus :-).


dimanche 22 octobre 2017

« Anne, la maison aux pignons verts » de Lucy Montgomery





(Traduction de Laure Valentin)

Aux éditions Il était un EBOOK (collection Il était un Bouquin pour la version papier)

Ce roman date de 1908 et vient de ressortir aux éditions Il était un EBOOK (pour la version numérique) et Il était un BOUQUIN (pour la version papier) via la plume de la traductrice Laure Valentin.

« Les pignons verts » est le nom donné à une jolie maison située sur l’Île-du-Prince-Édouard (qui est la plus petite des provinces du Canada), dans un cadre verdoyant.

Matthew et Marilla, frère et sœur vivant sous le même toit, décident d’adopter un jeune garçon pour les aider aux différents travaux fermiers.
Alors qu’ils attendent un garçon, c’est une petite fille de onze ans, Anne Shirley, qui leur est envoyé. D’abord décontenancés par cette erreur ils ne vont pas avoir le cœur à la renvoyer.
Il faut dire qu’Anne a la langue bien pendue et une imagination débordante.
Cette jeune orpheline va quelque peu secouer leur vie bien réglée.

On s’attache très vite à Anne tout en spontanéité et si attendrissante à vouloir être une petite fille parfaite.

Un roman au charme désuet qui fleure bon la lecture et les bons sentiments.

4e de couverture :

Marilla Cuthbert et son frère Matthew décident d’adopter un jeune garçon pour les aider dans leur maison des Pignons verts. Mais c’est Anne Shirley, gamine rousse à l’inspiration débordante et à la langue bien pendue, qui les attend à la gare.
Anne grandit donc à Avonlea, sur l'île du Prince Edouard, et s’y fait beaucoup d’amis, ainsi que des rivaux, car son intelligence et son impétuosité lui jouent parfois bien des tours.
Un roman sur l’adolescence, la différence et la liberté, à mettre dans les mains de tous. Le plus grand classique de la littérature canadienne, adapté à la télévision sous le titre "Anne, le bonheur au bout du chemin" et depuis quelques semaines par Netflix avec "Anne with an E".