lundi 23 avril 2018

« Gramercy Park » - Bande dessinée




Aux éditions Gallimard

Illustrations de Christian Cailleaux
Texte de Timothée de Fombelle

De temps en temps j’adore me plonger dans une bande-dessinée.
Mais il faut qu’elle me captive vraiment, aussi bien par l’histoire – qui du coup ne s’embarrasse pas de mots inutiles puisqu’il y a le dessin en support – que par le graphisme, que j’aime épuré.

Avec Gramercy Park j’y ai trouvé les ingrédients que j’apprécie : les illustrations sont précises, rien de trop, et joliment colorées ; l’écriture, pleine de poésie, nous entraîne au fil des pages.

Au cœur des années 1950, entre les toits new-yorkais sur lesquels une jeune femme s’occupe de ruches, et un appartement juste en face où un homme vit avec sa petite fille, va se créer un dialogue silencieux.
Quel est le lien entre eux ? Et ces deux flics dans une voiture, qu’attendent-ils ?

Grâce aux flash-back, le lecteur va peu à peu comprendre ce qui se trame derrière cette histoire tout en finesse.

A découvrir...

Présentation de l'éditeur :


New York, 1954. Sur le toit d'un immeuble, une jeune femme s'occupe patiemment des ruches qui l'entourent et semble attendre quelque chose. Dans l'immeuble d'en face, un caïd de la pègre reste cloîtré chez lui à l'exception d'une mystérieuse sortie hebdomadaire. Ils ne se connaissent pas, mais ils se voient. Entre eux, le vide, une voiture de flics et un parc dont l'accès est réservé à quelques privilégiés. Qu'est-ce qui pourrait lier cette ancienne danseuse de l'Opéra de Paris et cet homme insaisissable que tout le monde craint ?

vendredi 13 avril 2018

« Frances » de Joanna Hellgren



Aux éditions Cambourakis

Abandonnée par sa mère à sa naissance, Frances, l’héroïne de cette bande dessinée, va être élevée par son père souvent absent, jusqu’à ce qu’il décède alors qu’elle n’est encore qu’une petite fille.
Sa tante Ada, qui s’occupe déjà de son père atteint de la maladie d’Alzheimer, va prendre en charge la fillette.

Entre passé et présent, les histoires se croisent et se dessinent en noir et blanc, avec précision.

4e de couverture :

Recueillie à la mort de son père par sa tante Ada, Frances porte en elle bien des mystères et bien des questions. Enfant en quête de vérité, elle grandit en s'inventant des histoires qui l'aident à apprivoiser les béances de sa jeune existence, et tend aux adultes qui l'entourent un miroir qui leur permettra peut-être de se découvrir et de se reconnaître. Car dans ce livre, tous les personnages se débattent, chacun à sa manière, pour affirmer leur liberté et leur identité, secouant le joug des conventions sociales et familiales.

Biographie de l'auteur

Joanna Hellgren est née à Stockholm en 1981. Sa première bande dessinée, Mon frère nocturne, a été publiée aux Éditions Cambourakis en 2008, suivie de Frances Episode 1, 2 et 3, entre 2008 et 2012. En Suède, elle a illustré des livres pour plusieurs auteurs, notamment la série Katitzi, de Katarina Taïkon. Elle a vécu quelques années à Paris, mais vit depuis 2006 à Stockholm.



dimanche 8 avril 2018

« Embrasser l’inconnu » d’Aurélie Delahaye



Les éditions de la Pomme de l’Estre

Tout le monde devrait lire ce livre, parce que c’est un livre qui enchante.
Et dans le monde actuel, revenir à des valeurs toutes simples, mais fondamentales, permet de renouer d’abord avec soi, afin de mieux s’ouvrir sur ce qui nous entoure.

L’auteure raconte sa propre expérience, mais quelle expérience !
Alors qu’elle a un travail, un appartement à Paris, elle décide de tout quitter et de partir vers l’inconnu, avec cependant une idée en tête : donner du bonheur aux gens !
Elle sent que c’est sa mission. Seulement le chemin sera long car Aurélie doit avant – mais tout cela elle le découvre au fur et à mesure – trouver son propre bonheur intérieur.

Un livre émouvant, d’une grande sincérité, qui donne mine de rien des clés pour réfléchir à sa propre route, et dans lequel la bienveillance règne.

Au-delà d’un périple tant intérieur qu’extérieur, il y a aussi le regard posé sur la société, plein de bon sens.

Une fois le livre refermé on garde en mémoire Aurélie et son camion rouge, avec le regret de ne pas les avoir croisés sur notre propre chemin.

Un livre qui rend heureux et qui fait du bien.

Un livre à s’offrir et/ou à offrir.

Pour commander le livre, toutes les informations ICI.

4e de couverture :

Nous aurions pu nous résigner, nous dire qu’il fallait apprendre à vivre raisonnablement, suivre la cadence. Mais nous ne l’avons pas fait.
Tout a commencé par cette nuit du 18 janvier 2015 où j’ai pris deux billets d’avion, l’un pour Berlin, l’autre pour Lisbonne. Je venais de décider de ne rien savoir de ce qui allait advenir des six prochains mois. Pour ne pas trop craindre l’inconnu, j’avais choisi de lui donner une courte durée et d’aviser ensuite. Six mois, ça n’était pas le bout du monde.
Après avoir fait des années d’études et travaillé dans le monde de l’entreprise à Paris, Aurélie Delahaye a tout quitté pour partir à l’aventure.
Embrasser l’inconnu est le récit de son périple intérieur et extérieur. Il est aussi son premier livre.

vendredi 6 avril 2018

« Conte de Faye » de Caroline Costa





Aux éditions « Les éditions du 38 »
1. Blue

Une intrigue bien menée pour un agréable moment de lecture.

La suite à paraître dans le 2. Red le 15 avril.

4e de couverture :

Pourquoi le patron de Faye lui tourne-t-il autour ?
Qu’attend-il d’elle ?
Hors de question qu’il la mette dans son lit, en tout cas.
D’autant que la jeune femme se verrait bien tomber dans les bras d’Oliver, le séduisant Horse-Guard qu’elle vient de rencontrer.
Mais est-ce vraiment raisonnable ?



mardi 3 avril 2018

"Et un jour, tout recommencer" à paraître en format poche




Mon roman Et un jour, tout recommencer aux éditions Harlequin HQN, jusqu’à présent uniquement en version numérique, va voir le jour en format poche le 02 mai prochain.

Le livre sera disponible dans différents points de ventes : grandes surfaces alimentaires (Carrefour, Auchan…) et culturelles (Cultura, Espaces culturels Leclerc…).

Il peut dès à présent être commandé sur quelques sites en ligne :

. Harlequin HQN
. AMAZON
. FNAC
etc.

Cela fait longtemps que j’écris et pourtant ce sera la première fois que l’un de mes romans aura ainsi une mise en avant dans des points de vente accessibles à tous :-).

samedi 31 mars 2018

mardi 27 mars 2018

« Les rêveurs » d’Isabelle Carré



Aux éditions Grasset

Isabelle Carré se livre sans fards dans ce roman autobiographique.

Au sein d’une famille « hors cadre », elle cherche ses marques. L’amour est là, mais sans repère pour la rassurer, elle erre et tâtonne longtemps, jusqu’à devenir caméléon dans de nombreux rôles.

L’écriture a toujours fait partie de la vie de la comédienne – elle a noirci des cahiers entiers – Aujourd’hui, dans un besoin de sincérité, et probablement de réconciliation avec elle-même, l’auteure a ressenti la nécessité de poser des mots sur ses maux d’autrefois.

Un livre très sensible sur la difficulté de trouver sa place au milieu des autres.

L’écriture coule, belle et directe.

4e de couverture :

Présentation de l'éditeur :

« On devrait trouver des moyens pour empêcher qu’un parfum s’épuise, demander un engagement au vendeur – certifiez-moi qu’il sera sur les rayons pour cinquante ou soixante ans, sinon retirez-le tout de suite. Faites-le pour moi et pour tous ceux qui, grâce à un flacon acheté dans un grand magasin, retrouvent l’odeur de leur mère, d’une maison, d’une époque bénie de leur vie, d’un premier amour ou, plus précieuse encore, quasi inaccessible, l’odeur de leur enfance…  »

Quand l’enfance a pour décor les années 70, tout semble possible. Mais pour cette famille de rêveurs un peu déglinguée, formidablement touchante, le chemin de la liberté est périlleux. Isabelle Carré dit les couleurs acidulées de l’époque, la découverte du monde compliqué des adultes, leurs douloureuses métamorphoses, la force et la fragilité d’une jeune fille que le théâtre va révéler à elle-même. Une rare grâce d’écriture.

Biographie de l'auteur :
Comédienne de théâtre et de cinéma, Isabelle Carré poursuit depuis 1987 une carrière d’anti-star discrète au talent toujours plus reconnu. Les rêveurs est son premier roman.

mercredi 21 mars 2018

Salon du livre de Méry-sur-Oise – Mars 2018



Un rendez-vous incontournable en Val d’Oise, dans un lieu plein de charme…

Le Salon du livre se tiendra ce dimanche, le 25 mars :

De 10 h à 18 h

Château de Méry-sur-Oise
3 avenue Marcel Perrin
95540 Méry-sur-Oise

J’y dédicacerai mes derniers ouvrages, au plaisir de vous y rencontrer…

Des activités sont organisées tout au long de la journée.