lundi 15 septembre 2008

Lady voice

à la mémoire de Billie la chanteuse Noire

Un fantôme de voix rôde
dans le studio du label endormi,
une voix amie qui pourtant effraie
par sa terrible douceur
faisant chant de toute plaie

Une voix d’absente, si ténue, si brisée
si suave dans son état d’ébriété
comme un ciel camé à la poudre d’ange,
voix d’absente si présente, ensevelie
sous le fracas des aubes sans mémoire…

Voix de déjà disparue sans rien autour
suspendue dans le vide
échappée de la boîte noire du destin

Lasse des palaces
elle chantait pour des blancs
un chant cotonneux
tombant comme neige, mollement
sur son âme noire cabossée.
Maquignons de l’art, ses impresarios
changeaient sa voix d’or en argent

Coule d’elle à jamais
le miel de la peine,
car il neigeait dans son cœur
quand on le secouait

Rien qu’une voix
comme un spectre sensuel
flottant dans l’air…

Jean Gennaro

3 commentaires:

Marie-Laure a dit…

Merci Jean pour ce beau texte et ce bel hommage...

saab a dit…

superbe !

Marie-Laure a dit…

@ Saab, merci pour votre passage, oui Jean est une superbe plume...