samedi 25 janvier 2014

La première chose qu’on regarde de Grégoire Delacourt





Aux éditions JC Lattès


Grégoire Delacourt a le don pour raconter des histoires fortes qui frappent le lecteur en plein cœur… Après l’émouvant roman La Liste de mes envies, il revient avec sa plume sensible nous raconter la rencontre de deux êtres fragilisés par leur existence. Elle, Jeanine Foucamprez, d’une grande beauté, sosie d’une célèbre actrice, désirée par les hommes, enviée par les femmes, rejetée par sa propre mère, vit dans l’ombre de sa propre identité que jamais personne ne cherche à connaître vraiment. Lui, Arthur Dreyfuss, jeune garagiste, un physique à la Ryan Gosling, au charme discret, s’est construit dans une famille ravagée par la mort violente de sa petite sœur…
Ces deux-là vont se rencontrer, s’apprivoiser, se dévoiler, livrer leurs fêlures…

Seront-ils se guérir mutuellement ?

Grégoire Delacourt connaît bien les tréfonds de l’âme et sait les manipuler à la perfection…

4e de couverture :

Le 15 septembre 2010, Arthur Dreyfuss, vêtu de son caleçon fétiche, regarde un épisode des Soprano quand on frappe à sa porte.
Il ouvre.
Scarlett Johansson.
Il a vingt ans, il est garagiste. Elle a vingt-six ans, et quelque chose de cassé.

1 commentaire:

wizcj a dit…

Foucamprez!Quel drôle de nom!